Noises From a Static Dream

Entre les murs de tes fantômes
Mon ombre asperge tes lumières
Je t’englouti de mes sommes
En murmurant aux toiles de tes rêves

Tes yeux se remplissent d’étoiles
Et telle la nuit, tu dors sans dormir
De ce refuge ou je caresse ton aube
Tu t’égorges de mes cris, écrasé par les âges.

Je suis l’espace d’un moment
Qui étouffe tes danses
Je suis la caresse de tes songes
Un poison sans abysse.

Lorsque nous cesserons d’être
De mon ombre tu grandiras
Car mes rêves sans vie te saouleront
Même sous l’abyme de nos regards.

Sans nous, il n’y a personne
Car le temps est une épave de sable