L’orchidée Noire

En marchant lentement vers le ravin des oublis
Je t’aperçois, si frêle, sous ce ciel de grêle
Emporté par le vent, vers ce destin funeste
Mais te laissant porter vers la fatalité

Vole, vole dans le vide, dans le vide
Plonge, plonge, plonge dans l’abime
Mon orchidée…

En te regardant sombrer dans ce gouffre sans nom
(Tes pétales se figent)
Je comprends que je suis aussi un être anonyme
(Comme toi, je serai oublié)
Un jour quelqu’un d’autre sera témoin de ma chute
Je disparaitrai sous ces regards sans larme

Vole, vole dans le vide, dans le vide
Plonge, plonge, plonge dans l’abime
Mon orchidée…